mercredi 23 décembre 2015

153 # LES FRANÇOIS II et III

DU GRAND ART
VOILÀ CE QUE J'APPELLE
L'EXERCICE DU POUVOIR

C'EST MAGNIFIQUE :
ENTRE HOLLANDE ET MITTERRAND
IL Y AVAIT PLUS QU'UN PRÉNOM
IL Y AVAIT DE GAULLE

C'EST PLUS DU BESSON
ÇA VIRE AU TERRY GILLIAN
COMPENSÉ PAR KAFKA
ENCORE !

(Qu'est-ce qu'on se marre : d'un seul mouvement d'ailes fluide et gracieux, il s'élève au-dessus des partis, de TOUS les partis, et rend aussitôt grotesques, absurdes et COUPABLES les réactions de ses pairs qui très ouvertement se moquent du peuple, le méprisant au point extrême en avouant que les idées qu'ils manient, quelles qu'elles soient, ont bien moins de valeur que l'intérêt politicard que par ailleurs elles peuvent avoir. Ô gens du PS, de droite et de Navarre, en temps révolutionnaire votre seul dû serait LA MORT: priez dare-dare pour qu'Hollande ne devienne Robespierre. Quant à toi, Cohn-Bendit, je sens que t'es à cran, t'as rien méfu, tu dis n'importe quoi: réveille-toi seulement, mec, fais le point et surtout, DÉCROCHE. Je dis ça pour l'empreinte que tu laisseras dans l'Histoire. Mais si tu tiens à passer pour le plus has-been des derniers grands bonhommes de 68, ça te regarde, loser : fais ça)

La coalition arabe, pur coup-de-force avant-coureur de très mauvaises nouvelles, l'interdiction de la célébration de Noël dans le monde, l'établissement de la charia dans les régimes d'ici et là: tout cela me parle au cœur. L'infiltration faussement dépolitisée du lobby halte-au-racisme dans les affaires de la nation, lobby vorace au point de vouloir phagocyter froidement tout conflit idéologique, tout engagement profond du sens et du sang, en aucun cas des couleurs de peau, la démission consensuelle éducation-médias-pouvoir devant la montée du fascisme mahométan, la collaboration active des presses et partis ouvertement électoralistes à un coup-de-force sociétal bientôt déguisé en fausses-excuses et protection, techniques mafieuses de base qu'un évangélisme embourgeoisé aura confondues avec une promesse d'arc-en-ciel : tout cela conforte ma pensée. JE VOTERAI POUR L'EXTRÊME-DROITE, CELLE QUI COGNE, JUSQUES ET Y COMPRIS AUX PRÉSIDENTIELLES 2017. Et s'il est toujours aussi malin, ça passera peut-être encore par la case François Hollande. Parce que je N'OUBLIE PAS, moi, qu'à la minute où j'écris ces lignes, la GESTAPO ISLAMISTE est à l'œuvre DANS NOS PRISONS. Là où cette nouvelle mafia SIDÈRE les durs-à-cuire, des malfrats de la meilleure trempe qui les voient, en six mois, enrôler de nouvelles recrues d'ores-et-déjà prêtes à tuer pour mieux mourir. Et JE N'OUBLIE PAS que les règles de cet univers sombre comme le cauchemar d'un crapaud sont inscrites NOIR-SUR-BLANC et de droite à gauche dans un affreux bouquin portant le plus vilain des noms, coran: à peine bon pour une marque de lessive.

BANDES D'ENFOIRÉS, ON VA VOUS CREVER COMME LES SALETÉS D'ABSURDES MUESLIMS QUE VOUS ÊTES: des schmilblicks, des shadoks,  DES PACMANS

Et c'est un mec DE GAUCHE qui vous parle. Alors croyez-moi sur parole, musulmans sur mon sol :
VOUS ALLEZ RÉINVENTER L'ENFER


UN THÉ BIEN CHAUD CHEZ LES FACHOS ?
 UN BOL DE SANG HUMAIN À LA KOMMANDANTUR ?
Portes-ouvertes de ces mosquées que nous allons fermer ?
Ça va pas le faire :
INCOMPATIBLE AVEC NOS FERMES PROJETS
CE SERA PLUTÔT CHAMPAGNE CHEZ LES JUIFS,



Ça savate les FEMEN
et ça croit pouvoir nous attendrir 

ENCULÉS DE MAHOMÉTANS


2016 ANNÉE SATANIQUE (Article)


FAUX-CALCUL que celui de vouloir nous faire admettre le concept de l'islam par l'argument que des milliards d'individus de par le monde le pratiquent assidûment. Des milliards d'individus pratiquent quotidiennement la Vie sur Terre et voyez ce qu'elle est devenue : vous validez?...
FAUX-DÉBAT que celui qui dissocie les textes, les bâtiments, les voiles et les hommes : les textes coraniques sont de langue protéiforme, l'islam est une vue de l'esprit, une architecture secrète, mouvante, auto-génératrice, en perpétuelle mutation dans un paradigme figé, c'est un serpent sémantique qui évolue dans les marécages glauques délimitant toute forme de conscience à leur lisière, une aberration conceptuelle génialement arc-boutée sur de pures briques de syntaxe noyée dans la masse et quasiment indécelable, mèmotechnique, subliminale à souhait. C'est un langage infiniment codé, un virus profondément vicié produit pour imposer un dieu sans vraie miséricorde, porteur d'un message de haine et lui-même adepte de la mort. C'est un mouvement perpétuel en tout contraire à celui d'un cœur, conçu de main d'homme et coincé au prix du sang dans le chambranle de la neuvième porte, la seule qui nous sépare encore des miasmes et de la noirceur des mondes abjects, stridents et infernaux.

et moi je SUIS l'anti-virus
J'EFFACE TOUT
Suppr
(nik ta rem)