vendredi 4 décembre 2015

138 # MONSIEUR LE DIRECTEUR DU "MONDE" EST BIEN AIMABLE...

... mais sous son discours bleu-blanc-rouge qu'on sent mouché, je sens poindre également de nombreux intérêts. Cela est humain. Mais parfaitement déplacé. Si ma mère, reine des pommes, avait pensé ne fut-ce qu'une fois dans sa vie, et signé un certain document avant de se marier avec un français marqué-à-vie par la guerre d'Algérie mais qui ne la connut pourtant que dix-huit mois et derrière des casseroles, je jouirais aujourd'hui de la double-nationalité franco-suisse. Ce n'est pas le cas pour l'administration, mais ça l'est pour mon cerveau. Et je suis quelque peu fâché, à ce titre, de ce que Monsieur le Directeur du Monde, honneur à lui, puisse penser et exprimer publiquement d'un projet-de-société qui s'apparente précisément à ce que ma seconde patrie a pu réaliser, avec l'admiration et l'envie du monde entier, mais au prix d'une intelligente fermeté de chaque instant et d'une constance politique que le girouettisme français ne pourra certes, par nature et quelles que soient les forces en place, jamais égaler.

Aussi je prétends qu'au même titre que mon père, ce français, un couard s'étant inventé un parcours de combattant pour effrayer sa famille et gagner en prestige, la France de la  5ème République est elle-même toute entière imposture : non pas une société en quête de vérité, de justice et de beau, mais un vulgaire, un immense râtelier alternatif où tour-à-tour les mauvais, les nuls, les mous-du-cerveau, les fils-de-bonne-famille, les infiltrés et les mielleux grapillent, Monsieur, grapillent.

Hollande n'est pas mal, je ne dis pas, Valls non plus : ils tiennent leur salaire et je suis de ceux qui leur ont octroyé. Mais voilà, je connais mes semblables, ces casseurs-de-jouets : leur tour de yoyo tire à sa fin. 

Pensez-donc moins à votre devenir et à celui de votre canard, mon cher, et songez seulement à rendre ce pays plus viable, plus sérieux et, pourquoi pas, plus à part. Puisqu'aussi bien, Monsieur le Directeur, il est des pays comme je le disais fabriqués sur tel moule et parmi ceux-ci l'endroit où vous allez skier l'hiver : merci à vous et surtout n'y prenez pas froid.