mercredi 2 décembre 2015

134 # PAS DE JEU EN MAINS : je joue quand même

République ouverte, démocratie ouverte, esprits ouverts ? Non: SPHINCTERS BÉANTS, refus du mea culpa, refus de la remise-en-question et du changement d'avis. Contre ces enflures mensongères, incompétentes, au coude-à-coude gauche-droite, et ne serait-ce que pour dire NON : VOTEZ POUR CES TARÉS DU FN, c'est nouveau, IL EN SORTIRA TOUJOURS QUELQUE CHOSE. Des autres, N'ATTENDEZ RIEN, vous n'obtiendrez pas plus. Le nabot Nicolas S. a fort malencontreusement désacralisé la politique française et nos jihadistes, (dé)formés dés l'école, confortés ensuite dans leur pitoyable citoyenneté par un système PASSIF, en ont souligné de rouge le vide, la béance, toute la fatuité. GUEULEZ, BORDEL DE MERDE, GUEULEZ, HURLEZ FN : IL N'Y A PAS PIRE INJURE. Et l'injure fouette le sang : celui de la France en a besoin.

Et s'il fallait vous en convaincre, voici où nous en sommes : l'Affaire de la Circulaire de l'Éducation Nationale enjoignant aux divers services de faire rapport des anomalies en matière de tenues religieuses dans l'espace public. Réponse des établissements pourtant d'État, donc de droit : "nous ne voyons pas en quoi le port d'un foulard recèle un quelconque danger etc...". Eh bien non, et vous le savez, il ne s'agit nullement d'un foulard mais D'UNE ARME, d'appartenance, de ralliement, de mépris, de diffusion et de propagande. Seulement voilà, faites comme moi et allez travailler un peu en Vie Scolaire. À la rencontre du personnel affecté à ces mille emplois faciles et contre toute apparence essentiels, vous comprendrez très vite, sans même avoir besoin de parler : regardez-les seulement et dites-moi d'où ils viennent. J'ai VU et SUBI une année durant dans cette ZEP ces petits beurs et ces petits blacks pas encore très musulmans, sans doute, se conduire en permanence comme d'ignobles porcs, des têtes brûlées sans retour possible dés lors que la Vie Scolaire me psalmodiait pour toute réponse, d'ailleurs kabyle : c'est des mômes. Alors que c'est précisément ce sur quoi j'insistais : en théorie, ce ne sont pas d'infâmes racailles. Et quand j'ai voulu y mettre mon grain-de-sel et attester au nom du pays que les cantines françaises ne servaient pas seulement halal mais également de la merde, la haute-instance, d'ailleurs de France profonde, sans doute terrorisée, m'a convoqué trois fois. J'ai une fille, je n'avais touché personne et surveillé mes propos, cela va de soi. Pour autant, je m'étais fait connaître. ALORS MARRE. Je dirais même : IL SUFFIT. Quant à l'imam de Brest avec son repenti, ses excuses, le blanchiement par le Grand Conseil et tout ce merdier médiatipince-sans-rire : DEMEURÉS, PÉQUENOTS, FAISEURS-DE-MONSTRES. Après avoir élu ton clown grotesque et certainement inoubliable, Peuple de France, ne te trompe pas une seconde fois, je t'y exhorte : le Dossier Musulman avec TOUT ce qu'il implique (et qui, ici, refuserait mon amalgame, prendrait illico mon poing dans la gueule) : c'est MAINTENANT ou JAMAIS

FRANÇAIS, VOUS LISEZ TROP LES JOURNAUX : NE LAISSEZ JAMAIS PERSONNE INTERPRÉTER LES ÉVÉNEMENTS POUR VOUS. On vous dit que l'on sait ce que veut Daesh. Et vous, vous pensez qu'ils savent ce que Daesh veut ? Ils seraient si fins, vraiment ? Pour ma part, je sais précisément QUI est mon ENNEMI et je sais donc QUI JE FRAPPERAI. TENEZ-VOUS EN AUX FAITS, ET PEUT-ÊTRE SURVIVRONS-NOUS.

DIOWE pour les Siècles des Siècles