mardi 24 novembre 2015

127 # L'IGNORANCE EST (parfois, très rarement) UN BIENFAIT

Approcher une religion monothéiste, c'est s'éloigner à distance égale de l'homme. C'était déjà vrai du christianisme pourtant nanti de certaines grandeurs, et de tant de bassesses, mais avoir suite à l'affaire Charlie-Hebdo investi, investigué, questionné culturellement l'islam pour le mieux connaître, a tranché irrémédiablement mes liens avec une bonne part de l'humanité. Pas une grosse perte, me direz-vous : comme vous y allez. Sentir autour de moi cet immense ramassis de demeurés et d'idiots n'ayant rien de dostoïevskien occupés à boire encore et toujours, telle une vodka frelatée gelant à loisir le cerveau, des paroles fades, creuses, volées ici ou là et tracées à la hâte dans le sang des juifs il y a plus de 1000 ans par un immonde salopard, un vulgaire assassin, un piètre penseur bouffi d'orgueil et d'ambition politique qu'aujourd'hui encore, me dit-on très sérieusement, l'on n'aurait pas le "droit" de torcher du crayon, c'est en tout cas un lourd fardeau. Un fardeau qui pourrait bien, au bout du compte, me briser chaque os, me déchirer chaque muscle du dos. Merci, Grand-Roi, de m'en délivrer au plus vite. Par tous les moyens, et à tout prix. Crois bien que je prendrai ma part du combat. Et que je risquerai ma vie s'il le faut et et que j'investirai toute mon intelligence c'est certain, afin de mettre hors d'état de nuire sur terre de France ces sous-fifres du Diable.